Faits

Holcim commet un crime contre l’humanité. Vous voulez en savoir plus ? Vous trouverez dans cette fiche les informations les plus importantes.

Nous ne pouvons pas nous permettre HOLCIM.

Holcim est une entreprise suisse basée à Zoug. Le groupe est le deuxième plus grand producteur de ciment au monde avec 2300 usines dans 90 pays et plus de 70000 employés. LafargeHolcim a été créé sous ce nom en 2015 après la fusion des deux géants du ciment que sont Lafarge et Holcim. Holcim produit 386 millions de tonnes de ciment par an.(1)

Holcim est le plus grand émetteur de gaz à effet de serre en Suisse.(2) Holcim possède 3 cimenteries, 16 gravières et carrières et 36 centrales à béton en Suisse. Aux émissions extrêmes de CO2 s’ajoutent des milliers de tonnes de gaz non à effet de serre qui polluent l’air et l’environnement.(3)

Le Geissberg appartient à l’Inventaire fédéral des paysages et des monuments naturels d’importance nationale. L’inventaire précise comme objectifs de protection de la zone pour préserver la siloette paysagère. Holcim et ses pelles ne remplissent pas du tout cette tâche.

Holcim fait partie des « majors du carbone », c’est-à-dire des entreprises qui produisent le plus de CO2 dans le monde et alimentent la crise climatique.(4) Holcim est responsable de 0,16% des émissions de gaz à effet de serre émises depuis le début de l’ère industrielle.(5) Cela place Holcim à peu près au même niveau que la Norvège et provoque plus d’émissions que, par exemple, la Nouvelle-Zélande.(6)

Selon un rapport 2020 de Greenpeace Suisse, LafargeHolcim est responsable de 122 cas de violations des droits de l’homme ou de crimes environnementaux dans 34 pays différents. En deux ans (2016/2017), un total de 151 employés de LafargeHolcim sont morts suite à des violations du travail. Outre des conditions de travail catastrophiques, la pollution de l’air, du sol et de l’eau met en danger la vie des employés et de la population locale. Exploitation minière illégale, évasion fiscale, risques sanitaires, accords de cartel, travail des enfants et collaboration avec des groupes terroristes – Holcim est prêt à tout pour faire du profit. Lorsque la résistance locale se manifeste, LafargeHolcim travaille parfois avec des policiers corrompus ou des gangs de motards armés pour la briser. (Vous voulez en savoir plus ? Allez lire le rapport sur Holcim de Greenpeace !).

Nous ne pouvons pas nous permettre le BÉTON et ces politiques de construction.

L’un des principaux composants du béton est le ciment, qui est à l’origine de 8 % des émissions mondiales de CO2 chaque année, et même de 9 % en Suisse.(7/8) Si l’industrie du ciment était un pays, elle serait le troisième moteur de la crise climatique, après la Chine et les États-Unis. Les émissions de l’industrie du ciment sont plus importantes que celles de l’industrie aéronautique. Mais pourquoi ? Ceci est principalement dû à l’oxyde de calcium qui lui est nécessaire. Il est extrait du calcaire, qui se compose principalement de carbonate de calcium. Lorsque celui-ci est brûlé, il émet énormément de CO2.

Mais il ne s’agit en aucun cas de toutes les émissions qui se produisent au cours du processus de fabrication. Une autre partie importante est produite lorsque le calcaire et d’autres ingrédients sont broyés et chauffés à 1400 degrés et finalement brûlés pour devenir du ciment. Ces hautes températures ne peuvent pratiquement être atteintes qu’avec l’utilisation de combustibles fossiles (par exemple, le charbon ou le pétrole). Ainsi, une autre grande quantité de CO2 est émise.(9/10)

Des efforts sont déployés depuis un certain temps pour réduire les émissions de CO2 de l’industrie du béton. Le bois, l’argile et d’autres matériaux d’origine végétale peuvent offrir des solutions de rechange.(11) Toutefois, aucun matériau de construction ne permet de réduire les émissions à un point tel qu’il serait possible de continuer à construire comme avant, tout en préservant nos moyens de subsistance. Par conséquent, nous devons immédiatement cesser de construire de nouveaux bâtiments qui ne servent pas le bien commun. Au contraire, les anciens bâtiments peuvent être convertis et ainsi trouver de nouvelles utilisations.
En Suisse, près de 79 000 appartements sont actuellement vides – et ce chiffre ne cesse d’augmenter.(12) Pourtant, chaque seconde, un mètre carré de plus est construit – souvent en béton.(13) D’une part, cela est dû au fait que des bâtiments, qui sont de fait encore intacts, soient démolis trop tôt.(14) D’autre part, la spéculation immobilière conduit à la construction de toujours plus de nouveaux bâtiments, dans lesquels probablement personne n’habitera  jamais. La bulle immobilière en Suisse est si importante que les experts préviennent depuis des années qu’elle va bientôt éclater.(15) Mais les bâtiments ne sont pas là pour enrichir les riches et rester vides. Ils doivent au contraire être revus pour ce qu’ils sont réellement, à savoir, comme un lieu où les gens vivent, comme un foyer.

Nous ne pouvons pas nous permettre ce système.

La politique climatique suisse rate tous les objectifs climatiques qu’elle s’est fixés. Au lieu d’une réduction de 20%, les émissions de gaz à effet de serre de la Suisse ne diminueront que de 14% d’ici 2020 par rapport à 1990.(16) Et même si la Suisse atteignait pour une fois ses propres objectifs climatiques, elle n’assumerait pas sa responsabilité. En tant que pays industrialisé riche, la Suisse doit atteindre des émissions nettes de gaz à effet de serre nulles dans les prochaines années.(17)

Holcim elle-même est un exemple concret de l’échec de la politique climatique suisse. Par exemple, Holcim ne paie pas de taxe sur le CO2 et possède des certificats d’émission de l’État suisse d’une valeur de 40 millions de francs suisses. En effet, au lieu d’échanger des certificats de CO2, la plupart des entreprises les amassent et, si nécessaire, achètent des certificats moins chers à l’étranger. Car le droit d’émettre des émissions deviendra de plus en plus cher à l’avenir, et donc la valeur des certificats augmentera probablement aussi. En outre, la Suisse attribue chaque année beaucoup trop de certificats par crainte que certaines entreprises ne partent à l’étranger et en raison de certaines erreurs comptables. Ainsi, de nombreuses entreprises gagnent de l’argent supplémentaire grâce au commerce des émissions sans avoir à réduire leurs émissions de quelque manière que ce soit.(18/19)

Holcim est également le meilleur exemple du problème du lobbying en Suisse. Avec Gerhard Pfister du PDC/Centre, Holcim a un lobbyiste au milieu du Conseil national. En 2020, Pfister a été élu président de cemsuisse, l’ »Association de l’industrie suisse du ciment ». Son vice-président est Simon Kronenberg, le successeur du PDG de Holcim.(20)

Le nouveau rapport du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat (GIEC), qui a fait l’objet d’une fuite, est clair : les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent atteindre un pic dans les quatre prochaines années et diminuer de moitié au cours de la prochaine décennie. Dans le cas contraire, un réchauffement de plus de 1,5 degré ne pourra être évité et le chaos climatique qui s’annonce ne pourra être inversé.(21)

La crise climatique ne peut être résolue dans un système capitaliste axé sur la croissance. Même le GIEC déclare explicitement qu’il faudra un changement systémique à une échelle jamais vue auparavant.(22) Après des années d’inaction politique, au cours desquelles le capitalisme a assujetti à son avidité de profit jusqu’aux derniers lieux  et produit crise après crise, après des années de pétition, d’organisation, de manifestation, de vote, de discussion, de grève et d’espoir, il est clair que si nous ne nous opposons pas à la destruction et ne nous attaquons pas au changement systémique, personne d’autre ne le fera.

1) Der Holcim-Report – Greenpeace 2) Kampf gegen Klimawandel: Die grössten Schweizer Klima-Sünder – Blick 3) Betrieb (admin.ch)Standorte (holcim.ch) 4) https://ejcj.orfaleacenter.ucsb.edu/who-are-the-carbon-majors/ 5) https://climateaccountability.org/pdf/SumRankingTo2017.pdf 6) Who has contributed most to global CO2 emissions? – Our World in Data  7) https://www.wwf.de/fileadmin/fm-wwf/Publikationen-PDF/WWF_Klimaschutz_in_der_Beton-_und_Zementindustrie_WEB.pdf 8) https://www.srf.ch/news/schweiz/klimasuender-zementindustrie-niemand-moechte-ein-co2-lager-im-eigenen-garten  9) Climate change: The massive CO2 emitter you may not know about – BBC News 10) https://www.fastcompany.com/90436421/the-cement-industry-is-taking-concrete-steps-to-lower-its-emissions 11) Massnahmenkatalog (climatestrike.ch) 12) https://www.bfs.admin.ch/bfs/de/home/statistiken/bau-wohnungswesen/wohnungen/leerwohnungen.html 13) Schweiz: Ein Land wird zugebaut | Beobachter 14) https://www.woz.ch/-b651 15) Immobilienblase: Droht der Schweiz 2021 eine Immobilienkrise? – immoverkauf24.ch 16) https://www.bafu.admin.ch/bafu/de/home/themen/klima/inkuerze.html 17) https://grevepourlavenir.ch/site/assets/files/1877/klimanotstand_eine_wissenschaftliche_rechtfertigung.pdf 18) Nicht alle Firmen zahlen die CO2-Abgabe. Hintertür I: Das Emissionshandelssystem (daslamm.ch) 19) Der Emissionshandel schadet dem Klimaschutz – Denknetz  20) https://www.cemsuisse.ch/app/uploads/2020/09/D_2020-09-11_Mediencommunique_neuer_Pr%C3%A4sident_cemsuisse.pdf 21) https://www.theguardian.com/environment/2021/aug/12/greenhouse-gas-emissions-must-peak-within-4-years-says-leaked-un-report 22) https://newatlas.com/global-warming-ipcc-report/56678/